Expo exclusive des Seagram Murals de Mark Rothko à la Tate Modern de Londres

La Tate Modern présente une expo sur l’un des artistes plus fameux et les plus mystérieux du 20ème siècle : Mark ROTHKO.

Il s’agit de la première expo d’envergure depuis 20 ans en grande bretagne sur cet artiste .
Les oeuvres de la fameuse ‘Rothko Room’ sont réunies ainsi que des tableaux issus de collections japonaises. Ces oeuvres sont très connues pour avoir été initialement destinées au restaurant du Four Seasons du Seagram Building de New York. Mais devant la piètre qualité du hall d’exposition qui ne correspondait pas au désirs très exigeants du peintre, elles ne furent jamais livrées !
Mark Rothko a finalement décidé d’annuler la commande, estimant semble-t-il que les oeuvres réalisées étaient des objets de contemplation inadaptés à une salle de restaurant. Il a restitué les sommes avancées et a fait don, notamment à la Tate, des tableaux déjà peints. « J’en suis arrivé à penser qu’aucun tableau ne devrait être exposé dans un lieu public », déclarait-il après cet épisode.

La série des Seagram est présentée à l’automne aux cotés d’autres séries clefs :

  • Black-Form (1964),
  • Brown on Grey (1969),
  • Black on Grey, (1969-70).

Suivant Europe 1 il s’agit d » Une exposition sombre mais intense. « 

Du 26 septembre au 1er février, vous pourrez donc découvrir une cinquantaine d’œuvres du peintre.

Pour plus de précision , voici L’histoire des Seagram murals en anglais dans le texte suivant wikipedia :

In 1958, Rothko was awarded the first of two major commissions that proved both rewarding and frustrating. They were to be the last major artistic statements of the artist’s career. The beverage company Joseph Seagram and Sons had recently completed their new building on Park Avenue, designed by architects Mies Van der Rohe and Philip Johnson. Rothko agreed to provide wall paintings for the building’s restaurant, The Four Seasons; this was the first time he was required to not only design a series of paintings but to produce artwork for a specific space. Over the following three months, Rothko completed forty paintings, three full series in dark red and brown, altering his horizontal format to the vertical to complement the restaurant’s vertical features: columns, walls, doors and windows. Once back in New York, Rothko and Mell visited the Four Seasons and, upset by the restaurant’s pretentious atmosphere, Rothko abandoned the project on the spot, deciding to return his advance to Seagram and Bros. and keep the paintings for himself. (The final series was dispersed and now hangs in three locations: London’s Tate Modern, Japan’s Kawamura Memorial Museum and the National Gallery of Art in Washington, D.C.)

http://www.tate.org.uk/modern/

Retrouvez cette expo en vidéo sur : http://webetoiles.blogspot.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*